Posted by Manon CORNIC 4 Comments

Vietnam, de ton essence… je comble mes 5 sens

Dans l’avion qui me mène au « pays de l’oncle Hô », il suffit de me pencher sur un planisphère pour constater que la silhouette du Vietnam évoque bien celle d’un…dragon ! Créature ancestrale lovée entre les montagnes & les eaux, entité légendaire née au commencement des temps qui aurait traversé l’Histoire en subissant mille morts et mille résurrections. Terre multi-facettes, le Vietnam n’a jamais cessé d’attiser notre curiosité, tant par la diversité de ses paysages, la richesse de son patrimoine que l’Esprit de ses habitants ; et en dépit de son Histoire, ses changements sociétaux & sa fulgurante industrialisation, le Dragon-Vietnam poursuit sa flamboyante ascension…tout en préservant son âme & ses traditions !

Photo maison Vietnam
Sculpture dragon Vietnam
Rue de Saigon - Ho Chi Minh

Intro. « Goooooooood Morning Vietnam! »

Dès l’atterrissage, je me remémore cette réplique scandée sur les ondes par le défunt et inoubliable Robin Williams. Si le talent de l’acteur a tenté de relever le niveau de ce regrettable navet, je ne suis pas pour autant critique cinématographique… Depuis 1975 le dragon a pansé ses plaies ! Et pour démontrer au monde qu’aucune guerre ne peut vaincre son ardente force de vie, il s’échine à accélérer ses mutations ! Par mes études littéraires, je me suis plongée dans les œuvres de Duras qui a vécu en Indochine et qui n’a pas hésité à livrer une critique sévère des colonies françaises. En faisant abstraction de ses accusations -légitimées- j’ai pu ressentir ses émotions. En sa compagnie, je me suis assise à l’ombre des pergolas ; je me suis perdue au cœur d’interminables rizières baignées par un soleil ardent ; j’ai retrouvé l’odeur de la papaye verte offerte par les passants ; j’ai déambulé dans les dédales d’Hanoï & Saigon et me suis embarquée sur de majestueuses jonques pour contempler Along ; j’ai rêvassé dans la fraîcheur des temples & des pagodes… puis, telle une brume, la rêverie s’est estompée, la réalité s’est imposée. Le Vietnam « Durassien » n’est plus ; l’oncle Hô l’a redessiné (Hô Chi Minh, militant communiste et anticolonialiste de la première heure, fondateur du Vietnam moderne) Le dragon est parvenu “au sommet de la chaîne” et comme tout pays en plein essor, il aurait été miraculeux que celui-ci ne soit épargné… d’un tourisme exponentiel ! Même si certaines de mes connaissances sont revenues désappointées ; il y a les enthousiasmés, prêts à repartir, voire même s’y installer ! Me concernant, je n’ai pour l’heure que circonspection, pour avoir été témoin de changements radicaux dans certaines régions asiatiques où j’ai vécu (Indonésie) ; et pour avoir constaté certains lieux défigurés (Thaïlande & Malaisie)

Je ne pourrai constater qu’In Situ or je reste convaincue que le Vietnam n’a pas été intégralement assailli par l’assaut des truelles & des grues ! Pour m’épargner une quelconque déconvenue, j’ai préalablement et longuement interrogé une amie franco-vietnamienne qui partage son temps entre Hanoï & Paris. Sa franchise m’a été précieuse ; sans prendre de gants, celle-ci m’a conseillé ses lieux incontournables, comme ceux qu’il me fallait définitivement oublier : « la baie d’Along est loin des clichés véhiculés, elle est prise d’assaut dès l’aurore par des hordes d’embarcations touristiques ! La pollution qui touche les agglomérations est bien pire que celle de Paris ; et ne parlons pas des embouteillages ! » Choix cornélien !

Après réflexion, j’ai donc opté pour un village aux frontières du Delta du Mékong, une pause maritime sur l’île de Con Son, et Saigon, envers & contre tout ! Repartant d’Hanoï pour Paris, j’envisage alors un passage dans les montagnes de Dalat, l’impériale Hué et Tam Coc, la Baie d’Along… Terrestre ! Je dois néanmoins songer au paramètre « météo », plutôt cyclothymique dans cette région. Pour l’heure, j’atterris, et je me rends …chez…

…chez la Déesse de l’Eau, dans le Delta du Mékong & l’archipel de Con Dao !

Île de Con Dao - Vietnam

Non Saigon, je ne te fuis pas, non ! Laisse-moi juste le temps de t’honorer dans de meilleures dispositions ! En effet, d’après mes nombreuses expériences, il ne faut jamais – Ô grand jamais ! – visiter une métropole dès l’arrivée ! La fatigue du voyage cumulée au décalage horaire = uppercut par K.O ! 😉 Découvrir Hô Chi Minh Ville-HCMV-Saigon-« Perle de l’Extrême Orient » (surnom de sa période coloniale) implique de l’énergie et je compte bien la visiter…ragaillardie ! Je me rends dans une maison d’hôtes située aux frontières du Delta, à 1 heure de route, au sud de la métropole. Malgré le trafic déjà dense, je sens poindre en moi une onde sereine, les immeubles des périphéries font place à de larges plaines où déambule une population bigarrée. Chaque virage qui me rapproche de ma destination est une succession de couleurs qui surgissent de toutes parts et en magnifient le panorama ! Des écoliers en uniformes rient et courent leurs cartables sur le dos ; mon taxi-driver me décrit les us & coutumes, tout en m’indiquant le nom des tenues arborées par les locaux (le « Ao Daï », robe traditionnelle ; les « Ao Bà Ba », tunique ; et les fameux chapeaux coniques, destinés à se protéger du soleil) Chacun se hâte vers les champs, rizières & canaux. Les maraîchers & pécheurs jonchés sur leurs embarcations se dirigent vers les marchés flottants et tout un univers grouille sur cette eau si précieuse offerte par une déesse généreuse, qui permet ainsi de fournir riz, légumes et fruits à l’ensemble du pays. En cette matinée ensoleillée, je contemple ces scènes pastorales et songe aux œuvres du peintre Hokusai …qui est japonais, ok, et après ?! 😉 Dans la commune rurale de Vinh Thanh, je suis accueillie par une vieille femme au regard familier…un regard que j’ai déjà vu mille fois, empreint de sagesse & de sérénité. Les asiatiques peuvent se révéler de prime abord difficile à cerner or si mon hôtesse parait hautaine, ce n’est que façade…on peut déchiffrer une vraie chaleur mêlée d’un savoir ancestral dans ses yeux. Elle me conduit à un joli bungalow sur pilotis, puis elle s’éclipse sans un bruit. Je pose ma valise et me retrouve en compagnie du chant des oiseaux & du murmure de l’eau. Le charme du paysage ne laisse aucun doute sur le concept “Retreat” ! Aucune bâtisse ne bouleverse les courbes de Dame Nature. Je ne perçois que du vert ponctué de touches roses & blanches par des centaines de lotus qui ornent l’affluent. Après une première gorgée de Saigon Beer et quelques bouchées du « Bún Thịt Nướng » (plat composé de nouilles de riz, légumes, viande grillée et Nems) Voilà, j’y suis ! Une adresse appropriée pour s’imprégner de l’âme du Vietnam ! Je passe en ce lieu 3 journées selon le rythme local. Me lever tôt, faire du vélo, noter mes impressions aux heures caniculaires et… affoler mon palais de 1001 saveurs ! Entre les vendeurs ambulants du bourg de Vinh Thanh qui proposent de délicieuses brochettes parfumées, de savoureuses « Bánh Xèo » (crêpes croustillantes farcies de légumes, viande ou crevettes) comme les plats concoctés par la cuisinière de la Guest house, mes papilles frétillent ! La fraîcheur de chaque aliment comme la saveur de chaque ingrédient se distingue avec subtilité et chaque vietnamien a ses secrets pour sublimer un simple… Phô ! Régénérée, je quitte ma jolie maison d’hôtes pour l’aéroport de Saigon afin d’atteindre l’île de Con Son, chef-lieu de l’archipel de Con Dao. De mon hublot, la déesse des Eaux m’accueille par une mer émeraude.

Repas Vietnamien

Sous les conseils de Lian, mon amie franco-vietnamienne, j’ai réservé une chambre à « Villa Maison Con Dao Boutique Hôtel » et le lieu mérite bien des louanges ! Onéreux pour le Vietnam (80 euros) vous serez néanmoins conquis ! Tout en sirotant un jus de caramboles que j’accompagne de beignets de bananes (Banh Chuoi) je me rends chez un loueur de scooter & commence alors une interminable discussion liée au prix ! Vous remarquerez très rapidement qu’il y a une double tarification ; une pratiquée pour les locaux et une autre destinée aux touristes & dans les cas les plus extrêmes, les prix sont parfois multipliés par 3. Dépité par mon entêtement, le loueur accepte mon tarif or ma monture me fait frémir, tant par sa fragilité que son ancienneté !

Jungle Delta du Mékong - Vietnam
Cote Delta du Mékong - Vietnam
Fleuve Delta du Mékong - Vietnam

Je prie toutes les entités du ciel et de la terre de ne pas finir dans le décor puis…j’oublie progressivement ma dangereuse assise par la joie de constater que l’île a conservé sa beauté naturelle ! Je croise quelques touristes et découvre de jolies plages quasi désertiques, en harmonie avec les forêts primaires (Dam Trau, Ong Dung / Bang / Dat Tham) Je passe deux nuitées dans cette belle ile, en m’imprégnant de son air iodé régénérant. Comme l’était ma première étape dans le Delta, Con Son me semble être l’antidote pour échapper au rythme trépidant des villes…mais une question me taraude quant à la pérennité de cette beauté ; au constat qu’un luxueux Six Sens hôtel s’est implanté, il y a fort à parier que d’autres viennent l’imiter. Bref, vous l’aurez compris, hâtez-vous d’y aller, et le plus tôt sera le mieux ! Si,si !

Mes recommandations :
*La visite d’un marché flottant est un « Must-To-Do” dans le delta du Mékong or il n’est pas utile d’aller à « Cai Rang » qui est le plus réputé. Vous en découvrirez de plus petits et mille fois plus authentiques au gré de vos balades sur les rives des « 9 Dragons » (9 affluents du Mékong qui se jettent en mer de Chine)
*Evitez les agences locales qui vous proposeront 1001 excursions à un prix forcément surélevé ! Louez plutôt un scooter ou un vélo : moins cher + totale liberté ! *Si vous souhaitez rapporter des souvenirs, artisanat local, négociez ! Avec gentillesse, mais fermeté 😉
*Si le thé, la bière, le « Sinh To » (milk-shake aux fruits) et le café sont les principales boissons vietnamiennes, le cacao est cultivé dans le Delta, vous serez agréablement surpris par ses notes épicées !
*Les palourdes, crevettes & poissons de roches sont typiques de cette région ; préparés à la vapeur, grillés ou selon la technique du « Kho » (cuisson lente dans un pot en terre qui associe sucré-salé et la fameuse sauce Nuoc-mam) … un sommet ! *Par ailleurs, la gastronomie du sud est très pimentée or même si vous êtes férus des saveurs enflammées, votre palais d’occidental risque …d’imploser ! 😛
*Dans le bourg de Dao Con Son, testez le « Phien Khuc Coffee » pour déguster d’excellents jus de fruits ou se désaltérer d’une bière Bia Hà Nôi !
*Comme je vous l’ai précisé à maintes reprises, oubliez les guides classiques & brochures touristiques ! Flânez, errez, perdez-vous ! Ce n’est qu’à ce prix, qu’on est véritablement surpris ! Vous croiserez des dizaines -que dis-je ! – des centaines de temples, pagodes, lieux de culte, laisser-vous séduire par un détail, un bonze vêtu d’un ca-sa (tissu) solaire, un bouddha souriant, un vieillard au regard pénétrant…gardien de tous les secrets !

Dans l’enceinte du Grand Dragon, Saigon !

Temple - Vietnam

Ragaillardie par cette semaine reposante, je me sens désormais prête… à me faire Croquer ! 😉 Sous les conseils de l’agence REVA Dreams Travel, je me rends à la location qui m’a été suggérée et le brouhaha qui m’assaille dès la sortie de l’aéroport serait susceptible de ruiner ma bonne humeur ! Le dragon me chuchote : « M’enfin Manon, reprends tes esprits, stp ! Je rassemble en mon sein plus de 9 millions d’habitants ! Quoi de plus logique que faire face à des myriades de vendeurs ambulants qui slaloment entre les touristes & les passants ; des milliers de scooters qui forment d’interminables bancs ! Tu as été prévenue, sois patiente !» Le taxi me dépose au cœur de la cité, face à une impasse fleurie et je découvre avec ravissement un splendide appartement, spacieux et lumineux, décoré par un savant mélange de pièces de facture indochinoise en harmonie avec un mobilier contemporain. Entièrement climatisé, doté d’une grande salle de bain, d’une cuisine parfaitement équipée et d’un ravissant balcon qui laisse présager d’agréables petits déjeuners ! Pour clore en beauté, ma location possède cette qualité inespérée d’être épargnée de la frénésie et du bruit. Un havre de paix fort approprié, pour le prix « exorbitant » de … 40 euros/ nuit ! Que demander de plus ? Comblée, je dépose mon sac et adresse un mail de remerciements à l’agence Reva Dreams Travel, qui se distingue une nouvelle fois pour cette suggestion de haute volée !

Accès entrée - Saigon Authentic Apartment 1B
Entrée - Saigon Authentic Apartment 1B

Après une douche bienfaisante, je suis déterminée à me rendre à « la pagode de l’Empereur de Jade » réputée pour son style architectural unique. En dehors de ses façades pittoresques, sacrée ambiance ! Je suis subjuguée…les prières psalmodiées par les moines en écho avec les dévots ; les fragrances d’encens qui se mêlent à celles des offrandes ; l’expression bienfaisante des statues & représentations religieuses. Et malgré les nombreux touristes… la « zenitude » nimbe l’espace ! Après 2 heures en ce lieu, je reprends ma balade par un dédale de ruelles & d’avenues qui offrent un véritable cocktail architectural !
Il serait impossible de résumer cette mégalopole par un adjectif car elle collectionne tous les superlatifs ! La plus dynamique, la plus moderne, la plus contrastée, la plus dense, la plus Jeune, la plus Métissée ; et comme chaque médaille a son revers, la plus polluée & la plus chaotique. Malgré ces deux points noirs, elle possède un réel pouvoir d’attraction ! Des immeubles de verre et d’acier qui côtoient de fascinants vestiges historiques, des façades coloniales au charme d’antan…et que dire de la gentillesse de ses habitants ! Les commerçants, comme les jeunes et les vieux montrent un sincère enthousiasme à évoquer leur culture, me conter leurs rites et traditions. Certains parlent français, fiers de prononcer quelques mots ; d’autres me questionnent sur ma vie, s’interrogent sur la France & nos différences. Je constate que la Religion, la Famille et l’État sont les 3 principes fondamentaux du Confucianisme et malgré les changements sociétaux, ces valeurs persistent & demeurent. Saigon est une mosaïque culturelle façonnée de la sagesse des Anciens à la vitalité des nouvelles générations…et même si le dragon tend à s’internationaliser, son âme reste farouchement vietnamienne. Je pensais rester 4 jours et je prolonge de 2 supplémentaires ! L’appartement contribuant à cette décision, tel un « sas de décompression » qui me permet de me reposer tout mon soûl afin de découvrir tous les secrets du Dragon !  Le Musée des Beaux-arts aménagé dans une splendide villa de style colonial et dédié à l’art vietnamien et Cham; les interminables étals des marchés Chinatown et Ben Thanh où un simple « Banh Mi » (sandwich) prend ici toute sa saveur!
Comme je vous l’ai dit précédemment, reposez-vous avant de découvrir ce dragon, ne le fuyiez pas, ne l’évitez pas, laissez-vous plutôt entraîner dans sa flamboyante danse ! Et en attendant le train qui me mène vers le nord, je m’entends susurrer : Dragon Saigon, qu’on t’aime ou te déteste, une chose est sure, tu ne laisses personne indifférent ! Hen Gap Lai ! (À bientôt !)

Artisanat - Vietnam
Hotel de ville Ho Chi Minh - Vietnam
Lampion Saigon - Vietnam

Mes conseils :
*Contactez Olivier de l’Agence Reva Dreams Travel qui officie & réside sur place. Il saura vous conseiller avec attention & il fera son possible pour combler tous vos souhaits !
*Si certains vestiges coloniaux méritent le détour –tels que le théâtre municipal, la mairie, la poste centrale (conçue par Gustave Eiffel, oui m’sieurs-dames !), la Cathédrale Notre-Dame, le Palais de la Réunification, je dois bien avouer que je préfère l’architecture asiatique ! Cholon / Chinatown pour son atmosphère si particulière et les pagodes de « Thien Hau » et de « Quan Am »
*Pour retrouver votre « Chi » (souffle de vie) allez donc assister à une cérémonie à la « Pagode de l’Empereur de Jade » (73 Đường Mai Thị Lựu, St, Quận 1) et au « Temple des 10 000 bouddhas « (66/14 Nghĩa Thục, Phường 5, Quận 5)… de vrais baumes à l’âme !
*Le marché de Bà Chiểu est à mes yeux plus authentique que celui de Ben Thạnh, (destiné aux touristes)
*Déjeunez dans la rue piétonne « Nguyen Hue » où vous dégusterez de nombreuses variations de soupes Pho, Bu Bo et Hủ tiếu (dégustées au petit déjeuner par les locaux !) Testez le « Banh Chuoi » (pudding aux bananes et lait de coco) et les étonnants sorbets, comme celui (inouï !) Au fruit du …dragon, pardi ! 😉
*Coups de cœur pour 3 restos : le « Secret Garden Restaurant » (158 Pasteur, Bến Nghé, Quận 1) pour le charme de sa terrasse & la saveur des plats ! Le « HOA TUC » dans une ancienne raffinerie d’opium de l’époque coloniale (74/7 Hai Ba Trung, District 1) et le « Temple Club » (29-31 Thon That Thiep street) pour son décorum et sa gastronomie raffinée !
*Je vous somme d’aller à l’hôtel Continental Saigon, vestige architectural de la présence française, pour son ambiance feutrée, digne des années 30….et pour son café frappé divin !
*Un verre avant / après dîner pour contempler le Dragon qui ne dort jamais !
Deux bars qui vous paraîtront certes très Hype mais qui possèdent des terrasses magiques ! Le « Saigon Saigon Rooftop Bar » (19 Công Trường Lam Sơn, P, Quận 1) et le « Social Club Saigon » (MGallery Saigon, 76-78 Nguyễn Thị Minh Khai, Phường 6, Quận 3)

TO BE CONTINUED… 😉

275 Likes

Comments: 4

  • Claire LONS
    1 semaine ago
    Reply

    Bonjour, bel article et superbes photos.

  • Alexandre Journo
    3 semaines ago
    Reply

    Mêmes impressions ressenties dans le Delta du Mékong qui est une région encore préservée du tourisme de masse. HCMV une cité qui mérite un séjour, moi, j’ai adoréSuper sympa cet article! je garde l’adresse de votre location pour un prochain séjour, j’aurais bien aimé le nom du B&B dans le delta! merci !!!

  • Rosie COHEN-CHANDELIER
    3 semaines ago
    Reply

    J’irais bien me poser sur l’ile évoquée car je ne suis pas FAN des villes asiatiques (j’ai détesté Hong Kong et Bangkok) et j’habite une agglomération bruyante et polluée. Du repos à la plage me tente beaucoup plus. Merci à votre agence pour cet article intéressant. Je le transfère à des amis qui songent à cette destination pour leurs futures vacances 🙂

  • Thierry H.
    3 semaines ago
    Reply

    On reconnait cette plume unique, si distrayante de la blogeuse-Manon-The-Globetrotteuse qui saurait convaincre n’importe qui d’aller à Hô-Chi-Minh-Ville ! Pour y avoir été et pour avoir eu envie de fuir dès l’arrivée, il faut prendre le temps de connaitre Saïgon qui mérite d’être visitée ou revue, dans de bonnes conditions!! Merci Reva Dreams pour ces conseils + adresse! Je ne connais pas les iles de Con Dao mais ça donne bien envie.

Leave a comment